Une photo chaque jour

Une photo chaque jour

Sébastiao Salgado

Sébastiao Salgado     

                                       


Biographie

 

La formation initiale de Sebastião Salgado est celle d'un économiste : après des études à l'Université de  Sao Paulo(1967) puis à la Vanderbilt University aux États-Unis (1968) il réalise une thèse ès Sciences Economiques à l' Université de Paris 1971

Il travaille pour l'International Coffee Organization à Londres jusqu'en 1973, date à laquelle il change brutalement de carrière et commence à s'intéresser à la photographie, en autodidacte. Il intègre successivement les agences photographiques Sygma (1974-1975), Gamma (1975-1979) et Magnum (1979-1994).

Salgado choisit lui-même ses projets aux quatre coins du monde : il travaille toujours en noir et blanc et observe la vie de ceux qui vivent et qui travaillent du côté sombre de la société : migrants, mineurs, victimes de la famine… Un de ses reportages les plus renommés, intitulé La Mine d'or de Serra Pelada, porte sur le quotidien dans une mine d'or au Brésil, reportage dans lequel il parvient à décrire très humainement, sans jamais tomber dans le piège de la critique démagogique, les conditions de travail absolument primitives auxquelles les mineurs sont soumis.

Il est nommé représentant spécial de l' UNICEF en 2001.

Dans l'introduction d'Exodes, il écrit : « Plus que jamais, je sens que la race humaine est une. Au-delà des différences de couleur, de langue, de culture et de possibilités, les sentiments et les réactions de chacun sont identiques. Les gens fuient les guerres pour échapper à la mort ; ils émigrent pour améliorer leur sort ; ils se forgent de nouvelles existences dans des pays étrangers : ils s'adaptent aux pires situations… ».

Cependant, depuis le début des années 2000 des journalistes  critiquent les photographies de Salgado. Le photographe est accusé d'utiliser de manière cynique et commerciale la misère humaine, de rendre belles les situations dramatiques qu'il saisit au risque de leur faire perdre leur authenticité. Sontag s'interroge sur « l'inauthenticité du beau » dans l'œuvre de Salgado.

Après avoir longtemps été dans l'agence Magnum  photographie", Salgado décide en 1994 de fonder sa propre agence photographique "Amazonas images" en compagnie de sa femme Lélia Wanick Salgado.

Dans son domaine familial au Brésil, le célèbre photographe, avec sa femme Lélia, a rendu à la nature les terres épuisées par des années d'exploitation humaine. En élevant et en plantant des milliers d'arbres, ils ont créé une opération pilote exemplaire.

Ses photos


Woman and girls, Ecuador, 1982



Refugiés dans le camp Korem, Ethiopie, 1984


Gourma-Rarhous, Mali, 1985


Dispute entre les miniers de la mine d'or de Serra Pelada et la police militaire, Brésil, 1986




War zone. Croatia, 1994



Rwandan refugees. United Republic of Tanzania, 1994



Coal industry workers. India, 1994


Salle d'enfants dans un camp de réfugiés, Ethiopie, 1984


   





Boy. Sudan, 1995



Boy. Afghanistan, 1995


Church Gate Station. Bombay, India. 1995.


School in refugee camp. Afghanistan, 1996


Les bébés jouant sur le toit d'un FEBEM (la base(fondation) pour la Protection de l'enfance) se concentrent dans la zone Pacaembu. Environ 430 enfants vivent ici, 35 % de ce qui ont été abandonné dans les rues, les autres livrés au centre de parents plus capables de se soucier d'eux. S ã o Paulo, le Brésil. 1996.



Kurdish girl. Iraq, 1997


Coal mining has damaged vast extensions of farmland and forests. Illegally, peasants collect coa.l and pre-burn it to remove toxic residue and then sell the coal. State of Bihar, India. 1997



Girl. Ecuador, 1998


Taudis à Manille. Philipines, 1999


Avec les hommes loin dans les villes, les femmes portent leurs marchandises au marché de Chimbote. Région de Chimborazo. L'Equateur. 1998.


Brésil 2002


Inde 2003



Ethiopie 2004


Guatémala 2005


illycaffè et son voyage vers la perfection du café en tasse, documenté par Salgado

Une entreprise qui pense au développement durable comme à l'élément le plus important pour la qualité du café. Telle est l'essence d'un projet qui naît de l'amour pour les pays qui lui offrent la matière première et les personnes qui la travaillent. Pour raconter en images l'histoire des hommes et des femmes qui cultivent le café, illy part du Brésil pour rejoindre l'Inde, l'Éthiopie, le Guatemala à travers un voyage documenté par les photos de Salgado. illycaffè et son voyage vers la perfection du café en tasse, documenté par Salgado.

In Principio est un voyage vers l'origine du café vert, documenté par Salgado, qui se poursuit aux rythmes lents imposés par des rencontres profondes : une par an.

In Principio est l'hommage d'illy aux caféiculteurs. C'est l'histoire d'hommes, de paysages, de la terre et de l'harmonie racontée à travers les images de Sebastião Salgado, l'un des plus grands photographes humanistes. Un voyage photographique à rebours, qui décrit la manière dont le café est récolté, séché, sélectionné grain par grain.

De ce reportage à travers le Brésil, l'Inde, l'Éthiopie et le Guatemala émerge la culture du café des pays qui donnent naissance à notre boisson quotidienne.




Cormorans , à Punta Espinoza, Île Fernandina .
Dans ces eaux fraîches il y a une grande colonie de ces oiseaux très spéciaux. C'est le seule  espèce de cormorans des 29 existant au monde qui a perdu la capacité de voler. Il a toujours été plus important de bien  nager que de voler.
 N'ayant aucun prédateur qui les force de s'envoler, la sélection naturelle les a transformés dans une espèce différente, extrêmement habile en natation pour attraper des poissons et petits coquillages (leur alimentation principale).



                  Tortue géante (Geochelone elephantopus). Santa Cruz l'Île

Ces animaux d'antédiluvien sont remarquables pour leur taille (ils peuvent mesurer 1.5m et peser jusqu'à 250kg), pour leur longévité (ils peuvent vivre pendant plus de 150 ans) et pendant leur solitude (sauf la saison d'accouplement, ils restent seuls partout dans leur vie). En plus le jeune, qui pèse de 80gr à la naissance et peut devenir des proies faciles pour les faucons (buteo galapagoensis), les tortues géantes

















 Citation


« Il y a une incroyable unité de la détresse humaine »

«La vraie intelligence de l'être humain, c'est sa capacité d'adaptation. Les hommes se font à tout, y compris au pire.»

«Les hommes sont partout les mêmes. Ce qui est essentiel pour l'un est essentiel pour l'autre.»

«Je ne suis plus certain que les êtres humains soient vraiment faits pour vivre en communauté, je ne suis pas sûr que nous puissions survivre en tant qu'espèce.»

'L' eau est source de vie, de loisirs et de plaisirs, essentielle à la survie de l'Homme et de toutes les espèces vivantes de notre planète. L'eau doit être préservée. Elle peut se dévoiler parfois comme un danger quand l'homme ne la respecte plus ...'


« J'espère que le visiteur qui sort d'une de mes expositions n'est plus la même personne que celle qui y est entrée, explique M. Salgado. Je pense que l'aide des gens ordinaires peut être très importante. Non pas en donnant des biens matériels mais en participant, en prenant part à la discussion, en se sentant réellement concerné par ce qui se passe dans le monde. »

 


 

Vidéos

"Exodes, exposition du photographe brésilien Sébastiao Salgado"




    over-blog.com



28/02/2009
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres